[Vissigen] Trop souvent en training, plusieurs groupes de jeunes risquent la déchéance de nationalité

SION – On connaissait le quartier de Vissigen comme le quartier du Stade de Tourbillon, de la meilleure boucherie de la région ou encore celui du golf. Le voici maintenant également reconnu comme un lieu où plusieurs groupes de jeunes ont élu domicile. L’arrivée des beaux jours n’a que fait accroître le nombre de résidents dans la cité. Si la criminalité n’y est que peu présente et les problèmes rares, les autorités, elles, sont particulièrement remontées face à ces groupes de “zonards”. La raison ? Les jeunes sont quotidiennement dehors vêtus de training. Explications.

La Suisse, ce havre de paix

Au pays d’Heidi, les valeurs ancestrales et les coutumes ont, encore aujourd’hui, un fort ancrage au sein de la population. Outre le fromage, le vin et les banques, les coutumes liées à l’habillement sont omniprésentes. L’habit du dimanche pour aller à la messe, les costumes folkloriques à la Fête Dieu, les salopettes et le chapeau en paille au combat de reines, à chaque événement sa tenue. Concernant la vie de tous les jours, le jeans pour les hommes et les jupes pour les femmes (NDLR: excepté les vêtements spécifiques de travail) sont des quasi-impératifs. C’est dans ce contexte traditionnel que ces groupes de jeunes, un brin contestataire, ont décidé de ne pas se vêtir de jeans. D’apparence sportive, la vue de ces zonards errer en survêtement ne choquait pas au début. Mais à force de les voir trainer régulièrement aux mêmes lieux en jogging tout en écoutant de la musique; les autorités ont décidé de monter au front.

Jurisprudence bâloise

Le cas de la famille kosovare déboutée de leur demande de nationalité suisse ces derniers jours a fait échos et il pourrait bien faire jurisprudence. En effet, le canton a fixé un ultimatum aux groupes de jeunes qui ont pu être identifié après plusieurs mois d’enquêtes intensives des services secrets. En tout, pas moins de 27 jeunes de nationalités helvétiques ont reçu une lettre leur ordonnant de ne plus se présenter sur la voie publique vêtu d’une tunique pouvant s’apparenter à un training. Par ailleurs, 14 étrangers faisant également parti de la tribu des quartiers Est de la ville ont reçu le même courrier. Ils risquent respectivement la déchéance de nationalité et l’expulsion pure et simple du territoire helvétique. Certains d’entre eux seraient même contraint de retourner vivre dans leur val d’Hérens natal, et n’aurait plus le droit de fouler le sol de la Confédération Helvétique. Affaire à suivre.

Zinédine Gay

Une pensée sur “[Vissigen] Trop souvent en training, plusieurs groupes de jeunes risquent la déchéance de nationalité

Commentaires fermés.