[Ski] Une touriste avoue ne pas avoir cédé aux avances de Jean-Jo son prof de ski

CRANS-MONTANA – Un drôle de récit est arrivé cette semaines aux oreilles de la rédaction. Une histoire reportée par Pilou (alias Philippe) “Durant la période d’hiver tout le monde m’appelle Pilou” . En effet une touriste aurait selon Pilou résisté aux avances de Jean-Jo (alias Jean-Joseph). Nous décidons de faire le trajet jusqu’à Montana pour apprendre davantage sur cette improbable histoire.

Flexion, extension et planté du bâton d’exception, nous reconnaissons aisément Jean-Jo au lieu de rendez-vous prévu. Nous le rejoignons à l’after-ski du coin. Avant de parler de cette histoire d’échec sentimental, il se dirige vers la table “réservée : profs de ski” pour saluer ses collègues Riton, Jb, Polo, Popeye et le reste de l’équipe.

Triste mine, Jean-Jo se confie : “C’est vraiment une année difficile, déjà que depuis cette année on doit payer l’abonnement plein pot, que la neige était aux abonnés absents jusqu’à janvier voilà que maintenant l’aura du prof de ski s’effrite…” . Sa phrase est couverte  par les rires de Jéjé la glisse, le prof de snowboard encore hilare de la mésaventure de notre pauvre Jean-Joseph. “Pourtant tout avait bien démarré, j’avais affuté ma plus belle approche au rendez-vous le matin à 08:00 au bas des télécabines de Cry d’Er. C’était une belle italienne, je me rappelle plus de son prénom mais de toute façon je les appelle toutes Francesca. Très vite je lui ai fait mon mon plan classique. Une ou deux montée en télécabine et en général l’affaire est dans la poche. Je lui montre comme je skie bien et de temps à autre je m’occupe de corriger ses quelques lacunes.” En fin de journée Jean-Jo tente d’inviter la femme à l’après-ski mais elle refuse prétextant de devoir rejoindre son petit ami. “J’étais sous le choc, c’est une sacrée désillusion j’avais déjà prévenu tout les copains profs de ski que là je tenais une bien belle Francesca.” 

Innocent Dubuis