[ARBITRAGE VIDEO] Après l’annonce de l’introduction de la VAR, le FC Bâle décide de retirer son équipe de Super League

C’est un véritable séisme qui secoue le football suisse. Et ce, à plusieurs niveaux. « On décide d’être dans l’air du temps en adhérant à l’arbitrage vidéo et voilà que le plus gros budget de la ligue nous fait faux bond ». Peter Gilliéron, président de l’association suisse de football (ASF), peine à masquer son désarroi. « Si on n’a pas le grand FCB en Super League, autant nous maquer avec le championnat luxembourgeois ».

À l’origine de la rupture, Bernhard Burgener, manager du club bâlois. «Von nun an, gibt es keine Chance mehr für uns», explique-t-il dans une langue que l’on soupçonne être du latin. Reste que la décision est prise et semble irrévocable. « J’ai tout essayé, se désole Peter Gilléron. J’ai même proposé d’engager des arbitres aveugles pour siffler leurs matchs, mais rien n’y fait ».

Christian Constantin heureux

Le sourire de Christian Constantin détonne narquoisement avec le désespoir du patron de l’ASF. « Je vais pas te dire que c’est le plus beau jour de ma vie, mais tu vois comment ». Selon le boss du FC Sion, les cartes sont désormais redistribuées équitablement. « Sans les erreurs d’arbitrage et le favoritisme systématique envers le FC Bâle, on aurait gagné 6 fois le championnat ces 5 dernières années ».

Le dirigeant sédunois entend d’ailleurs participer activement à l’implantation de la VAR. « Je vais investir l’obole de 31 millions de francs », promet-il. Son but ? Avoir le total contrôle des caméras. « Elles seront braquées en permanence sur les arbitres principaux pour qu’on puisse enfin prouver leur incompétence ». De quoi voir rouge du côté des hommes en noir.

Caliméro Fournier