[Actualité] Il ne fait plus rien sans l’avis de Dick Marty

C’est l’histoire d’un jeune homme qui avait tout pour lui. Simon* est un jeune ingénieur, apprécié de ses collègues, et heureux en couple. La vie de ce bon vivant va basculer ce fameux jour où Dick Marty a classé la plainte contre Maurice Tornay.

Ces nouvelles ont tellement perturbé le jeune homme qu’il a remis en cause toute sa vision du monde et même sa propre existence. Suite à cette révélation, Dick Marty lui est apparu comme un messie, seul capable de résoudre l’impossible. Seule la voix de Dick Marty pouvait mettre Simon en confiance. C’est pourquoi après avoir soudoyé un stagiaire non rémunéré du tribunal fédéral, il a pu se procurer l’adresse mail de l’ancien procureur général du Tessin.

Il prend tout d’abord contact pour savoir ce que Dick Marty pense de son rôle dans la société où il travaille. Ne recevant pas de réponses dans l’heure, il décide de le relancer chaque quart d’heure et 2h38 plus tard, il reçoit enfin une réponse, qui confirme ses inquiétudes concernant son manque de considération au travail. Cela est un choc pour Simon, qui démissionne sans hésiter.

Les jours se succèdent mais pas autant rapidement que les courriels échangés. En effet, le jeune valaisan demande même conseil pour son habillement et le planning de sa journée. Parfois, les choix vestimentaires sont farfelus, l’homme politique lui demande de porter des vêtements féminins, ou encore de se déguiser en armailli. Même s’il ne comprend pas forcément ces choix, il s’exécute, car seul l’avis de Dick Marty compte. De plus, si la réponse n’est pas immédiate, il est paralysé par l’angoisse et ne peut rien faire. Simon en est arrivé à un point où l’avis de Dick Marty est même plus important que le sien.

Nous avons commencé à véritablement douter de l’identité du fameux messie, quand nous avons appris que ce dernier conseillait à son adorateur de déménager en Suisse alémanique. Une telle recommandation nous semblait trop absurde. Nous l’avons donc contacté, et à notre grand désarroi, il nous a affirmé très sereinement ne jamais avoir reçu le moindre mail. Après une longue investigation, nous avons découvert que le stagiaire s’était trompé d’une ligne lorsqu’il avait transmis l’adresse électronique. Le très angoissé jeune homme aurait donc communiqué pendant plus d’une semaine avec un joyeux plaisantin qui a pris un malin plaisir à le faire tourner en bourrique.

Concernant le pauvre ingénieur, nous étions obligés de prévenir les services psychiatriques d’un hôpital valaisan, pour qu’il le prenne en charge et lui annonce en douceur la supercherie. Nous lui souhaitons un bon rétablissement.

*prénom d’emprunt connu de la rédaction.

Casimir Vuissoz

 

 

 

 

 

 

Une pensée sur “[Actualité] Il ne fait plus rien sans l’avis de Dick Marty

Commentaires fermés.