sub2

[Val d’Hérens] L’Amicale des Subaru Impreza enregistre son 10’000ème membre

HÉRÉMENCE – Une nouvelle qui a des apparences de cadeaux de Noël. C’est ce qu’ont dû penser les membres de l’Amical des Subaru Impreza du Val d’Hérens (ASIVH) en enregistrant la 10’000ème recrue au sein du club. Ce dernier renforce sa place de leader des clubs de Subaru de Suisse.

Classe 1998 de Saint-Martin en force

Posséder dix mille membres dans un district d’environ onze mille habitants, cela peut interloquer. Au delà des nouveaux citoyens de la Vallée qui s’enregistrent presque tous (NDLR : 96% de la classe 1998 de St-Martin est carté a l’ASIVH !), c’est grâce aux expats que le nombre demeure aussi élevé. En effet, de nombreux Hérensards établis à Genève ou Lausanne sont, eux aussi, affiliés à l’Amical des Subaru Impreza du Val d’Hérens. Mieux encore, les fans de bolides possèdent des membres en République Dominicaine, en Argentine et même à Savièse.

Lobby contesté

Derrière cet engouement populaire, certaines personnes préférant rester anonyme par peur de représailles, se sont offusquées de cette « organisation omnipotente à tendance fascisante ». C’est le cas de *Pépito qui dénonce : « Ici, dans la vallée, si t’es pas membre de l’amicale, t’es très mal vu. On vient te voir régulièrement à la maison pour te « demander gentiment » d’adhérer au club. Pépito s’approche de nous, regarde à droite, à gauche et nous murmure à l’oreille : « Plusieurs personnes ont disparu parce qu’elles refusaient de rejoindre l’association. Elles ont sans doute été placées dans un des camps de travail de l’alpage de Ferpècle avec les traitres ayant voté oui à la Lex Weber. C’est comme pour la recette du fromage Appenzeller, tout le monde est au courant, mais personne n’ose révéler les secrets.

Déserteur malmené

Pour ceux qui ont choisi de quitter l’amicale, le vie devient impossible. C’est le cas d’Edmond C. un jeune bacounis ayant décidé il y a quelques mois de vendre sa Subaru Impreza pour s’acheter une Mitsubishi Evolution. Heureux de son achat, le pilote a décidé de poster sur son réseau social préféré, une photo de lui et de son nouvel engin avec en arrière plan la Dent-Blanche comme la coutume le veut. Il s’en est suivi un flux d’insulte continu pendant deux semaines jusqu’à ce que le compte du déserteur soit définitivement fermé. Le jeune homme a par ailleurs reçu plusieurs lettres de menace et la frange la plus virulente de l’ASIVH n’a pas hésité à rayer la carrosserie et crever les pneus du nouveau véhicule. Aux dernières nouvelles, le traître, comme l’appellent les chauffeurs d’Imprez’, a du déménager en Vaudoisie pour mener à nouveau une vie tranquille. Il a toutefois refusé de répondre à nos questions par peur des représailles.

*prénom d’emprunt

Pastille Salamin

Une réflexion au sujet de « [Val d’Hérens] L’Amicale des Subaru Impreza enregistre son 10’000ème membre »

  1. Ping : [Val d’Hérens] L’Amicale des Subaru Impreza enregistre son 10’000ème membre. – blogduvalais.ch

Les commentaires sont fermés.