Un fonctionnaire de l’État du Valais retrouvé à son bureau vendredi 15h30 par des femmes de ménage

L’info a tardé à venir à nos oreilles suite à une panne de fax à la rédac’ mais comme dit le proverbe, « mieux vaut tard que jamais », qui comme vous allez le voir ci-dessous, fonctionne dans la plupart des cas, notre stagiaire non rémunéré Paul-Loup a eu vent d’un fait divers étrange nous venant tout droit de l’État du Valais. Nous avons évidemment mené notre enquête. Reportage.

Vendredi 15h00, comme toutes les semaines, les femmes de ménage commencent leur travail de nettoyage dans un des bureaux de l’État du Valais situé à l’Avenue de la Gare à Sion. Les bureaux sont naturellement vides en ce vendredi après-midi. Motivées d’en finir rapidement avec cette semaine de travail, les femmes de ménage arrivent à l’ultime pièce du quatrième étage. Et là c’est le choc pour ces travailleuses. Un employé se trouve encore derrière son ordinateur, dans un état inconscient. Pris de panique par l’anormalité de la situation, une des techniciennes de surface s’effondre en découvrant le trentenaire valaisan. Sa collègue, plus stoïque, prend son courage à deux mains et appelle le 144. Arrivés rapidement sur les lieux, les secours prennent en charge immédiatement le malheureux. Ce dernier reprend conscience quelques instants seulement après l’intervention du corps médical. Après un bref questionnaire, il en ressortira qu’il s’était endormi à son poste de travail en début d’après-midi. Choqué de la longueur de sa sieste, il commence à s’agiter en injuriant ses collègues de ne pas l’avoir réveiller pour le traditionnel apéro des fonctionnaires du vendredi après-midi prévu à 14h00.

Après avoir rempli la paperasse administrative de l’intervention du 144, il prendra subitement congé des personnes présentes dans son bureau, et s’en ira rejoindre ses collègues au bar « Les Brasseurs » pour une colonne de bière bien méritée.

Jean-Elvis Barmaz