stickers

Top 5 des cadeaux préférés des Valaisans

Noël arrivant à son terme, l’Alcazar est heureux de vous proposer son top 5 des meilleurs cadeaux de Noël reçu par les habitants du Vieux-Pays.

5. On commence par la fin. En cinquième place, c’est le fameux mètre de bière en vente dans plusieurs magasins valaisans.  Ce présent, bien plus onéreux que l’achat des boissons houblonnées à l’unité, a le mérite d’être une valeur sûre. Idéal pour beau-papa ou le tonton soulon.

4. Le bon aux Bains de Saillon/Lavey. Un grand classique qui est toujours autant populaire, en particulier pour les jeunes adultes ne sachant pas quoi offrir à leur maman ou grand-maman. Pour les plus grands radins, c’est également l’occasion de faire un cadeau gratuit en profitant du bon reçu au concours de la BCVs.

3. Une babiole du magasin nature et découverte. Celui-ci est toujours présent sous l’un ou l’autre sapin de Noël familiale. Généralement acheté par le branleur de la famille le 23 au soir en toute urgence, ce cadeau aura le mérite de remporter la palme de l’inutilité. Qu’il soit sous forme de diffuseur d’humidité relaxant, d’une bougie en papier mâché ou d’un encens parfumé à la viande séchée, la babiole finira dans un placard, avec les stylos cassés et les visses inutilisées des armoires Conforama.

2. Les stickers d’étoiles dorées pour voiture de sport. Bien que pour les puristes, seules les Subaru Impreza sont autorisées à porter avec dignité ces autocollants, ils sont déclinables sur différents modèles de voitures afin de commencer l’année 2018 avec branchitude ultime

1. Un t-shirt « Et le 8ème jour Dieu créa les Valaisans ». Car même les Suisses ont besoin d’un héros. Ils font encore fureur dans nos contrées. L’internet n’étant pas encore présent dans tous les foyers du canton, nos ainés ignorent encore que ces t-shirts sont déclinables sous toutes les formes avec le même slogan pour les Vaudois, Genevois, ce qui rend l’originalité du concept un peu bancale. Qu’importe. Vous vous consolerez avec cette paire de chaussette et ce bonnet aux 13 étoiles rouges et blanches présents dans le coffret du parfait valaisan.

 

Et en bonus voici quelques idées de cadeaux qu’ont reçu les Valaisans qui ont fait l’actu cette année :

Yannick Buttet : un rouleau de sac poubelle homologué 110L pour la nouvelle taxe au sac. Non seulement pratique pour bien débuter l’année sans se ruiner, ce sac pourrait donner la possibilité de s’y engouffrer pour hiberner en attendant un jour meilleur pour l’ex conseiller national.

Christian Constantin : il risque d’être gâté l’emblématique président du FC Sion. Loin des strass et des paillettes, cette année risque d’être plus sobre. Avec une cagoule rouge et blanche offert par les supporters sédunois, Christian Constantin pourra sans problème la porter afin de rentrer incognito à Tourbillon. A condition qu’elle ne contienne pas de trou nasal. Autre cadeau qui pourrait ravir CC : un nouvelle formule pour la Super League avec des matchs à 45 minutes seulement. Nul doute qu’avec celle-ci, il pourrait atteindre ses objectifs européens en fin de saison.

La commune de Monthey : selon nos sources, la ville du Chablais aurait reçu en guise de cadeau de Noël une gigantesque boule de démolition. En effet, seule commune à avoir refusé la taxe au sac dans la région, Monthey pourrait se voir rempli des déchets des citoyens des communes avoisinantes. Si la situation devenait incontrôlable, la solution se tournerait peut-être vers une démolition pure et simple de la ville pour en faire une usine géante d’incinération et de stockage de déchets.

Le comité de Sion2026 : les lettres adressées au Père Noël ont fait mouche cette fois. Avec des personnalités dans la tourmente, l’image de la candidature des JO de Sion 2026 en a pris un sévère coup. Il  semblerait que le comité se soit vu remettre une lettre de recommandation pour les Jeux Olympiques propres signé de la main de Vladimir Poutine, celui qui avait fait vibrer le monde à Sotchi en 2014.

La voirie de Sion : après des chutes de neige abondantes dans la capitale sédunoise en décembre et son lot de problèmes, il semblerait que les responsables de la voirie de Sion aient commandé un mois de janvier doux et très ensoleillé. Espérant voir fondre la neige aussi rapidement que l’espoir de revoir Yannick Buttet sous la coupole fédérale, les Sédunois seront surement heureux de revoir les terrasses ouvrir.

Tuba Bruttin