Le bisse du Torrent-Neuf

[Savièse] Ils appellent leur fils Pacapona

On savait les Saviésans très chauvins, mais surement pas au point de la famille Varone. Régis et Francine, ce couple fraîchement marié, sont devenus parents d’un petit garçon. Comme pour chaque naissance, le choix du prénom est primordial, et le jeune couple a misé sur l’originalité. En effet, le 27 novembre, le petit Pacapona Varone a vu le jour sur les hauts de Savièse. Ne voulant pas que le nouveau-né voie le jour dans une autre commune que la leur, les deux tourtereaux ont décidé d’un commun accord que le bambin naitra à leur domicile, comme leurs parents le faisaient. Fort heureusement pour eux, aucune complication n’a eu lieu et le bébé a pu sortir naturellement.

Ce qui a par contre pu paraître moins ordinaire, c’est le prénom qu’on choisit les heureux parents. Pa Capona, qui signifie littéralement  «ne pas capituler, ne pas abandonner» en patois saviésan, est une expression revenue au goût du jour ces dernières années. Si de nombreux autocollants à l’effigie de ce proverbe de battants ont fleuri sur les boîtes aux lettres, voitures et autres téléphones mobiles, on ne pensait pas qu’il puisse être utilisé comme prénom. Contacté par téléphone, l’administration communale nous a confirmé l’enregistrement du poupon. «Ce prénom n’enfreignait aucunement la législation», explique Urbain Héritier, employé à l’état civil.

Après une consultation postnatale chez le médecin, le petit Pacapona Varone a rejoint son domicile du Mayens-de-la-Zour en bonne santé. Il fait déjà la fierté de sa famille et même de certains voisins, venus pour l’occasion féliciter et fêter la naissance du néo-tsaraoût.

Jawad Métrailler