[Retour aux affaires] Yannick Buttet veut profiter de la période de Carnaval pour se tester

La nouvelle est tombée mardi matin: Yannick Buttet va reprendre ses fonctions de président de la commune de Collombey-Muraz à l’aube du mois de février. Si le timing de ce retour peut être questionné, il se murmure dans le Chablais que ce choix a été mûrement réfléchi. «Après quelques semaines de traitement, Yannick Buttet a franchi un cap, souligne un proche de l’administration communale. S’il veut continuer d’avancer, il doit maintenant se tester.»

Et pour corser encore légèrement son retour aux affaires, l’ancien Conseiller National a opté pour la période de Carnaval. «Autant ne pas faire les choses à moitié, poursuit son collègue de travail, qui a préféré rester anonyme. Carnaval est une période de fête, de joie, d’ivresse et donc aussi de tentations. Si Yannick parvient à rester maitre de lui, il aura tout gagné.»

Si l’argumentaire a de quoi laisser certains observateurs perplexes, il existe également une justification biblique à cette décision. «Si notre président faillit et cède à la tentation d’ici Mardi Gras, nous l’enverrons à La Brévine durant 40 jours afin qu’il soit purgé de ses péchés.» Il vivrait donc son Carême dans le canton de Neuchâtel, éloigné de toutes tentations. Avant un éventuel retour à la présidence le jour de Pâques ? «L’histoire serait belle, mais il ne faut pas déconner non plus. Ce sera sa dernière cartouche», conclut l’employé municipal.

Vital Monnet

Illustration: Tristan