« Paille en métal et pipi dans la douche » : les grands thèmes du virage écolo du PLR valaisan dévoilés

Vous les avez peut-être vu en ces jours de janvier, les candidats pour le Grand Conseil commencent à se dévoiler les uns après les autres, préparant déjà le terrain pour la campagne. Et qui dit nouvelle année dit nouvelles résolutions. C’est le cas du PLR du district de Sion qui a affiché ces derniers jours son visuel de campagne avec deux mots clés : durable et solidaire. Des thèmes qu’on avait plutôt l’habitude de voir fleurir sur les affiches socialistes et vertes. Mais entre temps, le réchauffement climatique est passé par là, changeant les paradigmes en bouleversant les habitudes de chacun.

Le PLR, comme beaucoup de citoyens, veut croire en une société plus durable et responsable pour ne pas saboter notre propre planète. En exclusivité pour l’Alcazar, nous avons pu connaître les grands thèmes de ce virage vert du parti libéral-radical.

  • Paille en métal : le PLR veut interdire l’utilisation de paille en plastique sur tout le territoire cantonal d’ici 2025 et faire de la paille en métal un des faire-valoir de notre canton. Il prévoit ainsi d’encourager la création de ce type d’objet et propose des aides envers les entreprises qui se tourneront vers les pailles en métal
  • Pipi dans la douche : un thème cher à la frange jeune du parti. D’après les estimations, en urinant dans la douche, une personne pourrait économiser entre 2000 et 3000 litres par an. En multipliant par le nombre de citoyens du canton, cette petite action pourrait avoir un impact énorme. C’est du moins ce que pense le parti situé à droite de l’échiquier politique. Il compte sensibiliser les citoyens grâce à une énorme campagne d’information, des stands de prévention au comptoir ainsi qu’avec la création de goodies estampillés PLR qui pourront calculer le nombre de litres d’eau sauvegardé en temps réel.

Dans les autres thèmes on peut encore citer les campagnes de sensibilisation autour du radiateur (l’éteindre quand on aère), le tri des déchets, une taxe sur les canons à confettis et une valorisation des vélos électrique.

Avec ce virage durable, le PLR espère réconcilier économie et écologie et encourager les jeunes sensibles aux questions climatiques de ne pas voter pour les Verts par défaut tout en proposant une réelle alternative sur le thème de l’environnement. Les Vert’libéraux, quant à eux, ont décidé de se laisser du temps pour réfléchir avant de déposer une plainte pour plagiat.

Suçon Crittin