icetea

Le thé froid de la Migros fait son entrée au patrimoine culturel immatériel

« Une nouvelle fantastique pour la Suisse » s’est exclamé la présidente de la confédération Doris Leuthard. Et pour cause, l’annonce de l’entrée du thé froid de la Migros au patrimoine culture immatériel (NDLR: l’équivalent du Patrimoine Mondiale de l’Unesco pour les choses) a fait sensation tôt ce matin.

La boisson rafraîchissante s’était déjà faite un nom au delà de nos contrées. En effet, de nombreux Français traversent quotidiennement la frontière pour acheter ce breuvage sucré. Selon certaines rumeurs, le rappeur Orelsan aurait remué ciel et terre après l’un de ses concerts à Lausanne pour pouvoir déguster le Saint Graal helvétique. Avec cette entrée au patrimoine mondiale, la boisson phare de la Migros poursuivra sa lancée de conquête du monde entier.

Guerre entre pro-citron et pro-pêche

La nouvelle a également fait des déçus puisque le thé primé par le comité du patrimoine est uniquement celui parfumé de citron. Le fameux berlingot orange au goût de pêche gardera donc son statut actuel. Sur une page Facebook intitulé « SanThé pêche Migros fan » regroupant 8500 aficionados de ce breuvage, les commentaires ont fusé pour démontrer leur désaccord avec la nouvelle. « Mais ces n’importe quoi ce chenil, le thé froid pêche est le meilleurs, tous le monde le sais » témoigne par exemple Kimberley de Tramelan. Il faut dire que les provocations des amateurs de la version citronnée les ont encore plus chauffé. Jason, de Chapelle-sur-Moudon s’esclaffe: « Alors les guignols, on veut toujours s’intoxiquer avec votre dégivrant de pare-brise ? Qu’on ne S’Y TROMpe pas, le berlingot bleu c’est le feu ! » Nul doute que l’avenir risque de devenir encore plus sombre entre partisans et opposants du célèbre « Ice Tea ».

Buandery Théoduloz