nordman-ConvertImage

[Incident diplomatique] Ce n’est pas le président catalan Carles Puigdemont mais Roger Nordmann qui s’était rendu à la police belge

Cela pourrait ressembler à une énième histoire belge. En effet, il y a quelques jours, selon les médias traditionels,  le président catalan, Carles Puigdemont se serait rendu aux autorités belges suite au mandat d’arrêt européen lancé par les autorités espagnols.

Mais grâce aux investigateurs de L’Alcazar dépêchés sur place nous avons pu découvrir qu’il ne s’agissait pas de Carles Puigdemont mais bien de Roger Nordmann, conseiller national vaudois, visage connu de la politique suisse.

Porte-monnaie perdu durant son séjour à Bruxelles 

En vacances en famille, le séjour de Nordmann avait plutôt mal commencé,« A peine arrivé à Bruxelles, que j’ai égaré mon porte-monnaie. Mon premier réflexe a donc été de me rendre dans le premier poste de police. » A ce moment l’homme avoue ne pas avoir compris immédiatement le déferlement médiatique. « Une fois au poste de police j’ai vu des centaines de photographes s’amasser devant le poste de police, à force de répéter aux autorités que je m’appeler Roger et pas Carles j’ai commencé à comprendre l’erreur commise par les autorités belges mais elle ne voulaient plus rien n’entendre …»

A l’heure où nous écrivons ces lignes, le conseiller national vient d’être libéré et les autorités belges ne disposent encore d’aucune information sur la présence ou non de Carles Puigdemont sur leur territoire.

Innocent Dubuis