migrants

[France] Un groupe de réfugiés en grève remporte le Prix de l’Intégration 2015

GRENOBLE – Ils s’appellent Hassan, Tarek, Tekea, Ahmed ou encore Hanan, ils sont Syriens, Afghans et Érythréens et ce samedi ils sont devenus, à leur insu, les nouveaux vainqueurs du Prix de l’Intégration du département de l’Isère en France. Revenons sur cette incroyable histoire.

Tout débute durant l’été dernier quand les réfugiés du centre de Grenoble se voient bannir le droit à leur téléphone durant la nuit. La colère commence à gronder dans le foyer. Puis, début septembre, les autorités sont contraintes de supprimer les petits-déjeuners par manque de budget et d’entasser les migrants par groupe de six dans des chambres de 12 mètres carrés. Ça en est trop pour les demandeurs d’asile et ils comptent le faire savoir. Un collectif se crée rapidement avec l’aide de Welcome, une association d’aide aux réfugiés. Ce collectif, emmené par leur porte-parole Hassan, entame des pourparlers avec la municipalité iséroise. Le résultat ne sera que peu reluisant. Cependant, le groupe de réfugiés n’abdique pas pour autant. Après de multiples tentatives de dialogues qui n’aboutiront pas, les migrants décident de se mettre en grève générale. Cela signifie simplement qu’ils ne feront plus les corvées comme le ménage, le nettoyage ou encore qu’ils ne donneront plus de coup de main pour la préparation des repas avec le personnel du centre.

Le collectif, une nouvelle fois épaulé par l’association Welcome, publie un communiqué destiné aux médias dans lequel il explique la démarche de la grève. Immédiatement, les syndicats s’empressent de témoigner leur soutien aux migrants. C’est le début d’une nouvelle bataille. Une bataille qui durera près de cinq mois, avant que les autorités décident de faire marche arrière et de remettre en vigueur les conditions du début de l’année 2015. Un projet d’agrandissement du centre a même été lancé par la Municipalité. Le collectif s’est évidemment déclaré soulagé par ces mesures prises et a décrété l’arrêt de la grève.

C’est grâce à cette grève que le groupe a été primé du Prix de l’Intégration 2015 ce samedi à Grenoble. Jean-Christophe Langoisseux, membre du jury, a dévoilé après l’élection : « En si peu de temps, organiser une grève, réunir les syndicats et créer de la tension dans tout le centre, c’était fort de café. Et ils ont démontré à toute la France qu’on pouvait s’intégrer à nos coutumes rapidement. »  Mais ce qui a motivé le jury de récompenser ces réfugiés en grève c’est leur détermination : « On avait affaire à des coriaces, à des gens qui ont fuit un pays en guerre. Ils ont même réussi à prendre en otage un membre de la Préfecture en visite dans le centre. Le collectif a rapidement menacé qu’il n’hésiterait pas à arracher la chemise de la victime et à diffuser les images de la scène. Avec une mentalité pareille, on ne pourra qu’en faire de bons Francais » termine Jean-Christophe, encore tout ému par la fantastique histoire de ces demandeurs d’asile.

D’après nos sources, le collectif aurait reçu ce prix à l’intérieur du centre ce matin. Des négociations seraient en cours dans le but d’accélérer leur démarche en vue de l’obtention d’un permis provisoire. Le Front de Gauche a même réagi en sommant François Hollande de leur octroyer une naturalisation immédiate. Et toujours selon nos sources, Hassan, le leader du collectif, aurait décroché un CDD de 6 mois en tant que stagiaire au sein de la CGT.

Tapasranjan Pannatier

 

Une réflexion au sujet de « [France] Un groupe de réfugiés en grève remporte le Prix de l’Intégration 2015 »

  1. Ping : [France] Un groupe de réfugiés en grève remporte le Prix de l’Intégration 2015

Les commentaires sont fermés.