Cédric Buffler

[Derborence] L’écho des klaxons portugais pourrait encore durer jusqu’à la fin juillet

Quelques jours après la fin de l’Euro, l’heure est au bilan, comme tout le monde l’a vu ou  entendu les Lusitaniens ont fini par remporter le si convoité trophée Henry Delaunay. La nuit de dimanche à lundi fut courte et bruyante partout en Valais. Le lundi fut dur pour un grand nombre de portugais, pour les entreprises de la construction et pour tous les citadins du canton.

La police ainsi que la population se sont montrées à juste titre indulgentes face aux tapages nocturnes crées par les festivités. Jean-Michel Evequoz propriétaire d’un mayen à Derborence avoue pourtant avoir perdu patience sur le coup des dix heures du matin lorsque les klaxons ne cessaient point et décida alors d’appeler la police communale suspectant la famille Oliveira propriétaire d’un magnifique mayen à l’entrée de Derborence.

Jacky Udry, policier de la commune de Conthey est arrivé rapidement sur les lieux rompant sa traque aux boguets trafiqués pour l’occasion, prêt à dégainer une jolie amende histoire au moins de payer l’essence utilisée pour rejoindre Derborence et faire rentrer un peu d’argent dans les caisses de la commune. Mais à sa plus grande surprise il n’y avait personne autour du Chalet Oliveira et le bruit de klaxon était uniquement dû à l’écho issu de la plaine du Rhône. Selon le géologue cantonal ce phénomène pourrait durer jusqu’à la fin juillet. Contacté par téléphone, le garde-chasse Urbain Jollien, avoue que les conséquences pour la faune pourrait être dramatique et que les couples de gypaètes auraient déjà pris la fuite en direction du Prabé.

Innocent Dubuis

Une réflexion au sujet de « [Derborence] L’écho des klaxons portugais pourrait encore durer jusqu’à la fin juillet »

  1. Ping : [Derborence] L’écho des klaxons portugais pourrait encore durer jusqu’à la fin juillet – blogduvalais.ch

Les commentaires sont fermés.