[Coronavirus] 3 virus covid-19 actuellement aux soins intensifs après être entrés sur la commune d’Isérables

«  Je n’aurais jamais pensé vivre cela… » témoigne encore Locky sous le choc de sa rencontre avec un habitant de la commune d’Isérables.

« Pourtant, on était venu en repérage au mois de septembre avec mes deux copains. Ce qui nous avait tentés sur le moment c’est qu’en faisant le tour des boîtes aux lettres, on a vu autant de noms de famille différents qu’en Chine, de quoi nous plaire ; j’imagine que Crettenand ça doit dire Li et Monnet ça doit être Wang »

 » Ce qui m’a mis sur mes gardes c’est que ces habitants au mois de septembre avaient déjà prévu notre arrivée… En effet, il y avait pas âmes qui vivent dans les rues. En voyant cette anticipation, on s’est dit que ça pouvait être un joli défi d’y venir semer notre grippe au mois de mars. »

« Samedi, j’ai motivé les copains à me suivre. En effet, on était sur un type qui partait fréquenter une à Isérables sans respecter le confinement. Une fois arrivé dans le village, on a appliqué notre stratégie habituelle pour pénétrer un organisme. On aime bien jouer les gars cool en disant qu’on vient d’ailleurs. »

« Une fois arrivé à l’intérieur, c’était le choc. L’accueil des globules rouges et des anticorps était glacial… A ce qu’on a compris tous le monde était à cran… Une fois par an, les gars ne reçoivent plus d’alcool pendant 40 jours et étaient en pleine manif’ on s’est fait rétamer, moins une on y laissait notre peau… »

Innocent Dubuis, en quarantaine