Archives pour la catégorie Technologie

Guillaume Coqueblin

[Technologie] L’eau courante arrive enfin à Grimisuat!

Tout le monde connaît les déboires qui sévissent depuis des siècles, entre les communes d’Ayent et de Grimisuat. Le sujet du désaccord serait principalement lié à la gestion des eaux, dont Ayent détiendrait les sources. Les Sokans, plus communément connus sous le nom d’Ayentôts, s’amuseraient à couper l’eau qui doit approvisionner la commune de Grimisuat. Non satisfaits de cet unique préjudice, les Sokans seraient même à l’origine de la dénomination moqueuse que serait « Bleck », signifiant mouillé en patois, et qui désigne les gentilés de Grimisuat.

Toutes ces histoires puériles appartiennent désormais au passé. En effet, aujourd’hui 14 janvier, sur le coup des 13h, la commune d’Ayent au travers d’un communiqué officiel a informé ces voisins et désormais anciens ennemis qu’elle leur fournirait de l’eau courante et potable. Il ne s’agit que d’une solution temporaire, mais le conseil communal ayentôt précise qu’elle durera jusqu’à ce que la commune de Grimisuat ait trouvé un moyen de s’approvisionner même.

L’État valaisan a de son côté félicité les deux communes pour cette réconciliation. La haine entre les deux villages entrainait des frais de sécurité important pour l’État. Cette haine atteignait son paroxysme notamment lors des derbies entre les deux équipes de football. Le notoire kop bleck regroupant les supporters les plus virulents du FC Grimisuat avait par ailleurs utilisé des engins pyrotechniques pour intimider ses adversaires. Le vacarme des explosions n’avait pas effrayé pour autant les Sokans qui avaient répondu avec virulence en détruisant le terrain après avoir longuement traîner les pieds comme ils savent si bien le faire.

Cependant l’Alcazar se désolidarise de toutes théories complotistes qui viseraient à entacher ce geste pour la paix. En effet, certains énergumènes, qui, pour des raisons obscures, cherchent à enrayer le processus de paix font courir des rumeurs qu’Ayent fait cela uniquement parce que son eau est polluée. Nous espérons que ces théories ne prennent pas de l’importance et que la paix entre les deux communes soit enfin rétablie.

 

Germain Bornet