Archives mensuelles : février 2018

2018-02-27 17.39.09

[Grand froid – inédit] Il n’y avait pas d’enfants en bermuda, dans la cours de récréation d’Evolène ce matin

Ce mardi au réveil, le thermomètre frôlait les -20 degrés à Evolène. Elevés à la dure, habitués au froid, il en fallait certainement plus (ou moins) pour décourager les Evolénards à poursuivre leurs activités quotidiennes. Pour vaincre un hiver, en général un gilet « Baroli Sport » et des bermudas « Salomon » suffisent aux autochtones. Kè y’è-tù pâ kréâblo ?

Mais ce matin, aucun enfant n’a rejoint l’école en bermuda. Ces grandes vagues de froid ont eu raison du dernier jeune téméraire Jason Chevrier, élève en 4H, encore en panta-court lundi lors du premier jour de grand froid, témoignage « Je commençais à avoir les poils qui s’hérissaient sur les jambes et de ressentir une sensation bizarre sur ma jambe un peu comme quand je vais chercher la couronne des rois en mules et à pélos au mois de janvier. » Du coté des anciens, cela surprend « Les jeunes chez nous deviennent de véritables peignettes comme ceux de la plaine, avant on faisait pas tellement les femmelettes quand la bise soufflait… » déclare Moncef Fauchère.

La météo sibérienne devrait encore perdurer jusqu’à jeudi sur Evolène. Espérons que le grand froid de l’annonce prochaine de la mort de Johnny Hallyday ne vienne pas s’accumuler à l’air ambiant …

Innocent Dubuis

political-coordinates-comparison-fr

[Identité] Alors qu’il essaye d’établir son profil politique en ligne, un membre du Rassemblement Citoyen Valais fait crasher la plateforme

Depuis plusieurs jours, les internautes définissent leur échelle de valeurs via une plateforme en ligne. Si le test vient des Etats-Unis, le concept a rapidement été adopté en Valais, en particulier au sein de la classe politique.

Tant est si bien qu’un membre du Rassemblent Citoyen Valais (RCV), désireux d’enfin connaître sa place sur l’échiquier, a mis à mal le système au bout de la 7e question (sur 36, ndlr). « Mon écran est subitement devenu tout blanc, raconte Joël. Puis, un petit dinosaure est apparu, j’ai donc pensé que j’étais du côté des écolos », poursuit celui qui a depuis réalisé son erreur. « Comme j’ai vraiment envie de connaître mon affiliation politique, j’ai mis un message à Jean-Marie pour qu’il m’éclaire. Il m’a répondu qu’il fallait arrêter de croire que les SMS étaient une institution immuable et que les choses devaient changer ».

Créateurs fâchés

Si cette histoire a de quoi faire sourire, les créateurs de la plateforme, eux, font grise mine. « On était certain de cartonner, puis le site s’est fait connaître en Valais », pestent-ils. Selon eux, le crash aurait pu être évité. « On aurait dû comprendre que quelque chose clochait dans votre région. Quand les PDC ont passé le test, l’algorithme n’était même plus en mesure de regrouper des idées communes sous une même bannière ».

Caliméro Fournier