Archives mensuelles : novembre 2017

yannick-buttet

[Yannick Buttet] Il touche une rente AVS par erreur

Une drôle de péripétie s’est produite dernièrement pour le Conseiller national et Président de Collombey-Muraz, Yannick Buttet. En effet, une rente AVS lui a été versée alors que l’homme n’est âgé que de 40 ans ! Cela a de quoi surprendre. L’Alcazar a donc essayé de comprendre l’origine de cette bévue.

Pour l’instant le mystère plane sur l’origine de cette erreur. La première pourrait provenir de ses passions, certains algorithmes de plusieurs caisses de compensation prennent en compte les passions et les occupations pour verser des rentes en cas d’une mauvaise lecture des dates de naissance faite part le système. L’analyse du profil Facebook (NDLR : fêtes de fanfares, membre PDC, Ordre de la Channe) initiée par la rédaction nous laisse croire en cette possibilité.
La 2ème possiblité pourrait prendre source de la bienveillance d’un employé de la caisse de compensation qui aurait pu corriger sa date de naissance (1977) en croyant en une erreur du système.

S’agit-il d’un cas isolé ?

Yannick Buttet a bien entendu immédiatement signalé l’erreur commise à sa caisse de compensation. Néanmoins est-ce que cela pourrait également toucher d’autres citoyens lambdas éventuellement moins honnêtes que notre Conseiller national ? La question se pose selon plusieurs experts, ces erreurs pourraient représenter le 1% du total des rentes AVS versées chaque année. Dans ce cas, nous ne parlons que du problèmes des rentes AVS… Qu’en est-il des allocations familiales ? Pour l’instant, selon nos reporters, Mathias Reynard, en tout cas, n’en toucherait effectivement plus.

Innocent Dubuis

icetea

Le thé froid de la Migros fait son entrée au patrimoine culturel immatériel

« Une nouvelle fantastique pour la Suisse » s’est exclamé la présidente de la confédération Doris Leuthard. Et pour cause, l’annonce de l’entrée du thé froid de la Migros au patrimoine culture immatériel (NDLR: l’équivalent du Patrimoine Mondiale de l’Unesco pour les choses) a fait sensation tôt ce matin.

La boisson rafraîchissante s’était déjà faite un nom au delà de nos contrées. En effet, de nombreux Français traversent quotidiennement la frontière pour acheter ce breuvage sucré. Selon certaines rumeurs, le rappeur Orelsan aurait remué ciel et terre après l’un de ses concerts à Lausanne pour pouvoir déguster le Saint Graal helvétique. Avec cette entrée au patrimoine mondiale, la boisson phare de la Migros poursuivra sa lancée de conquête du monde entier.

Guerre entre pro-citron et pro-pêche

La nouvelle a également fait des déçus puisque le thé primé par le comité du patrimoine est uniquement celui parfumé de citron. Le fameux berlingot orange au goût de pêche gardera donc son statut actuel. Sur une page Facebook intitulé « SanThé pêche Migros fan » regroupant 8500 aficionados de ce breuvage, les commentaires ont fusé pour démontrer leur désaccord avec la nouvelle. « Mais ces n’importe quoi ce chenil, le thé froid pêche est le meilleurs, tous le monde le sais » témoigne par exemple Kimberley de Tramelan. Il faut dire que les provocations des amateurs de la version citronnée les ont encore plus chauffé. Jason, de Chapelle-sur-Moudon s’esclaffe: « Alors les guignols, on veut toujours s’intoxiquer avec votre dégivrant de pare-brise ? Qu’on ne S’Y TROMpe pas, le berlingot bleu c’est le feu ! » Nul doute que l’avenir risque de devenir encore plus sombre entre partisans et opposants du célèbre « Ice Tea ».

Buandery Théoduloz

nature-1706767_640

[Insolite] Le 3ème Saviésan de l’histoire à terminer l’Université ne souhaite pas devenir Conseiller national

La voie étant pourtant toute tracée. Mais après un brillant Master en Égyptologie, Baptiste, 25 ans, n’a pas souhaité emboîter le pas de Jean-Luc Addor et Mathias Reynard. Il l’a confié, il ne glanera pas un siège au Parlement fédéral. Et ce, au grand dam des autorités communales. « Il est franchement casse couille », tonne le président Sylvain Dumoulin. « Les Saviésans à nous qui partent faire les études en bas en Vaudoisie ou ailleurs doivent penser un peu aux autres », poursuit-il en tapant du poing sur la table.

« On ne demande pas la lune, mais juste d’aller faire l’apéro à Berne 12 semaines par année. Jojo de la carrosserie bosse 364 jour par an, faut arrêter ce cirque ».

Pas intéressé

Contacté, le jeune prodige regrette amèrement la tournure des événements. « Je ne voulais fâcher personne, mais je ne m’intéresse pas à la politique. Moi, ce que j’aime, c’est l’Égypte et ses secrets ».

Qu’il se rassure, la commune semble finalement abonder dans son sens. « Je vais lui creuser son tombeau dans l’heure » a en effet promis le chef de l’exécutif saviésan.

Caliméro Fournier

fff

[Émotion] Gianluigi Buffon à nouveau en larmes après l’hommage du conseiller d’Etat Frédéric Favre

« Si l’émotion a été grande après notre qualification manquée pour la Coupe du monde, ce n’est rien à côté de ce que j’ai ressenti quand Fredo (ndlr: Frédéric Favre) a publié ce message de soutien ». Le portier retraité de la Squadra Azzura semble présenter d’inquiétants symptômes d’hyperventilation. « Vous vous rendez compte ? Un grand ministre des sports qui me livre un tel hommage, c’est… c’est…»

La gorge toujours nouée, « Gigi » peine à terminer ses phrases, mais ce sont bien des larmes de bonheur qui ruissellent le long de ses joues.

« En majuscule qui plus est »

À peine après avoir quelque peu reprit ses esprits, le numéro 1 se met à sauter en l’air comme pour ravir une étoile dans les cieux. « C’est qu’il a écrit MONSIEUR Buffon ! En majuscules ! Ce sont des lettres grandes comme ça », image-t-il en poursuivant ses élongations aériennes.

Sans complexe, Gigi Buffon avoue très volontiers que ce jour est « sans aucune discussion », le plus beau de sa vie. « Je n’ai jamais été aussi fier », a-t-il conclu en dessinant amoureusement un « FF » sur le front de sa petite fille, présente lors de l’interview.

Caliméro Fournier

nordman-ConvertImage

[Incident diplomatique] Ce n’est pas le président catalan Carles Puigdemont mais Roger Nordmann qui s’était rendu à la police belge

Cela pourrait ressembler à une énième histoire belge. En effet, il y a quelques jours, selon les médias traditionels,  le président catalan, Carles Puigdemont se serait rendu aux autorités belges suite au mandat d’arrêt européen lancé par les autorités espagnols.

Mais grâce aux investigateurs de L’Alcazar dépêchés sur place nous avons pu découvrir qu’il ne s’agissait pas de Carles Puigdemont mais bien de Roger Nordmann, conseiller national vaudois, visage connu de la politique suisse.

Porte-monnaie perdu durant son séjour à Bruxelles 

En vacances en famille, le séjour de Nordmann avait plutôt mal commencé,« A peine arrivé à Bruxelles, que j’ai égaré mon porte-monnaie. Mon premier réflexe a donc été de me rendre dans le premier poste de police. » A ce moment l’homme avoue ne pas avoir compris immédiatement le déferlement médiatique. « Une fois au poste de police j’ai vu des centaines de photographes s’amasser devant le poste de police, à force de répéter aux autorités que je m’appeler Roger et pas Carles j’ai commencé à comprendre l’erreur commise par les autorités belges mais elle ne voulaient plus rien n’entendre …»

A l’heure où nous écrivons ces lignes, le conseiller national vient d’être libéré et les autorités belges ne disposent encore d’aucune information sur la présence ou non de Carles Puigdemont sur leur territoire.

Innocent Dubuis