Archives mensuelles : août 2016

photo559876075848575036

[Savièse] Un élu communal surpris en train de boire de l’eau gazeuse à l’heure de l’apéro

Le lecteur reporter Jonathan n’en croyait pas ses yeux. En effet, en fin de matinée, lors de sa traditionnelle chasse au Pokémon, quelle ne fut pas sa stupeur de découvrir à l’heure de l’apéro un élu communal verre d’eau gazeuse à la main. L’Alcazar a donc décidé de mener l’enquête

Interrogé dans l’après-midi, le patron surnommé Gros Jean avoue ne pas avoir été là au moment des faits, mais se dit choqué par ce récit et la preuve photo: « La dernière fois qu’un cas similaire s’était  produit à l’heure de l’apéro, c’était entre Noël et Nouvel an. Le type m’avait commandé un thé menthe, mais je m’étais senti obligé de lui mettre en douce quelques versées de goutte à l’intérieur. » Quant à la serveuse présente durant la matinée, elle pensait qu’il s’agissait d’une blague : « Cet élu est très blagueur donc dans un premier temps je n’ai pas tenu compte de sa demande, mais au moment où il m’a répété pour la 5ème fois son désir d’avoir une Henniez je me suis exécutée.« 

Contacté par téléphone, le président de la commune de Savièse tient à préciser que rien ne prouve que l’élu n’avait pas un verre de blanc à côté de son verre d’Henniez. Selon une source contheysanne, l’élu serait également candidat à sa réélection au mois d’octobre prochain, de quoi mettre un sacré coup d’arrêt à sa campagne.

Innocent Dubuis, en direct de Saint-Germain

 

 

Chrisitan-constantin-

[FC SION] CC intronise son fils, Barthélemy, comme successeur de Didier Tholot

À peine le temps de se tailler un costard de directeur sportif du FC Sion, Barthélemy Constantin troquera la chemise pour le training dès cet après-midi. La rumeur enflait du côté de la Porte d’Octodure suite à la débâcle enregistrée par les Sédunois face à Grasshopper. Christian Constantin a donc décidé de frapper un grand coup, en propulsant son rejeton sur le banc de touche de Tourbillon dès samedi prochain face à Vaduz.
«Il a le profil nécessaire pour nous sortir de cette mauvaise passe et nous permettre de regarder vers l’Europe, amorce CC. Je veux quelqu’un qui connaisse bien le groupe, capable de nous relancer rapidement et Barth possède ces qualités.» Avec cette nomination, le prince de Martigny poursuit sa progression fulgurante après avoir fait ses preuves en tant que directeur sportif. Il a en effet participé activement au recrutement de Mboyo, un match amical et un but sous le maillot sédunois depuis l’été 2015 ou encore Cmelik qui semble apprécier l’infirmerie du club puisqu’il ne l’a pas quittée depuis son arrivée en janvier 2016. «Au départ, j’ai subi les moqueries de bon nombre de personnes, même dans mon entourage, confie le successeur de Didier Tholot. Mais aujourd’hui je suis parvenu à décoller mon étiquette de fils à papa et je pense que le public m’a accepté, moi et ma coupe de cheveux
Bartoche, comme le surnomme ses amis, en veut pour preuve les acclamations reçues du public valaisan réuni à La Planta au moment de soulever la 13ème Coupe de Suisse du club. «À part Oskar qui est hors compétition, je me suis nettement distingué à l’applaudimètre. J’avais d’ailleurs déjà été acclamé par les supporters lorsque j’ai tenté de les calmer après l’incident du pétard qui a contraint les deux équipes à rejoindre les vestiaires.» Une preuve que le public sédunois soutiendra son nouvel homme fort contre vents et marées.
Alors que les noms de Christian Gross ou Murat Yakin voire même un retour de Gattuso circulaient, le président Constantin a choisi une solution interne et familiale pour relancer le FC Sion. «Je sais à quel point l’aspect affectif est important pour les Valaisans. Je suis certain que Barth a les épaules pour leur botter les fesses et nous permettre de décrocher l’Europe

Vital Monnet

Un rédacteur de l’Alcazar essaie de se faire embaucher par le FC Sion !

Notre rédacteur Masturbin Evéquoz, fan du FC Sion, a tenté sa chance en postulant auprès du club pour le poste d’entraineur de l’équipe première. Voici sa lettre de motivation :

photo497528290470374523

photo497528290470374524

Et voici le CV très riche de notre collaborateur Masturbin Evequoz

cv1

cv2

Nous lui souhaitons d’ores et déjà bon vent pour la suite de sa carrière.

La rédaction de l’Alcazar

passenger-aircraft-437975_640

[Actualité] Swiss annonce la création d’une ligne Sion – Martigny-Croix pour la Foire du Valais 2016

Après la future ligne Sion-Londres, l’aéroport de Sion et Valais Tourisme frappent encore un grand coup. En effet, du 30 septembre au 9 octobre prochain, au rythme de 60 vols quotidiens, il sera possible de rallier l’aéroport de Sion à Martigny Croix pour la Foire du Valais.

Voyager en toute sécurité aura un prix, il faudra compter 100.- pour le billet aller-retour. Pas de quoi affolé Rémy Vuissoz, un Sédunois adepte de la Foire du Valais, « T’façon, comme tout bon Valaisan, je paie jamais l’entrée du Comptoir. J’arrive toujours à trouver une entrée offerte alors oui je suis prêt à payer 100 balles pour voyager en sécurité avec les copains même si on sait qu’il y a pas de contrôle sur l’autoroute durant la Foire. »

La piste d’atterrissage provisoire de Martigny Croix sera installée sur l’Avenue du Grand-Saint-Bernard. « En cas d’entrée en guerre cette Avenue était prévue pour faire atterrir des avions, donc au niveau fonctionnel et sécuritaire tout est bon. Il y a quelques années, pour impressionner Gattuso avant sa signature, Christian avait testé la piste avec son jet et tout s’était bien déroulé » explique Yvon Bruttin, historien-philosophe et expert en sécurité aéronautique.

Nul doute que cette ligne durant la Foire va marquer les esprits. Après la fameuse tyrolienne de l’édition 2014 la Foire et le Valais s’apprêtent à frapper un nouveau grand coup.

Innocent Dubuis

 

 

 

blitzer-502970_640

[Insolite] Un automobiliste se fait flasher sur l’autoroute en Valais

Drôle d’histoire qu’a vécu le jeune Artemis Fumeaux, ce mardi dernier. Artemis travaille à Vevey, et donc se voit contraint de faire les trajets depuis son village natal d’Erde.

Or, hier, rien ne s’est passé comme d’habitude. Tout avait bien commencé pourtant, Artemis avait pris soin d’éviter les radars posés chaque 100 mètres en Vaudoisie. Arrivé en Valais, le jeune conducteur a voulu faire apprécier aux autres usagers de la route, l’élégance et la puissance de son Imprez’. Il faut savoir qu’Artemis fait partie des Valaisans dignes de piloter une Subaru Impreza, qu’il prend plaisir à modifier. D’ailleurs, le week-end dernier il avait rajouté les très célèbres étoiles grises sur le flanc de son véhicule de couleur noir, et avait bidouillé la transmission pour gagner quelques km/h. Malheureusement la modification de la transmission a été la source de l’incident, car elle a provoqué un dysfonctionnement électronique amenant un endommagement de l’autoradio.

Le malheureux Artemis, n’a donc pas pu entendre l’infotrafic de Rhône FM signalant un radar entre Martigny et Riddes. C’est en effet dans cette zone que le drame s’est produit pour le jeune homme originaire des Hauts de Conthey. Un violent flash viendra éblouir le conducteur de Subaru qui tentait une pointe de vitesse à 180 km/h comme il a l’habitude sur ce tronçon. Cependant Artemis ne se doute de rien. Il pense encore avoir affaire à un jeune aficionados de Sub’ voulant immortaliser sa belle Impreza WRX STi de 2005. Arrivé à la maison, il décide de tout de même contacter les forces de l’ordre pour leur signaler la présence d’un photographe à proximité de l’autoroute. Quand le policier lui annonce la présence d’un radar dans cette zone, Artemis tombe des nues, il ne veut pas y croire. Après six années de permis, il n’avait jamais rencontré de radar sur les routes valaisannes. Une première qui risque bien de lui coûter cher.

Germain Bornet