Archives mensuelles : mars 2016

Pascal Dubosson

[Sport] « Je n’étais plus redescendu en plaine depuis le 7 juin 2015 »

Toujours à la recherche d’une rencontre, d’un scoop ou d’un témoignage, l’équipe internationale de l’Alcazar décide de se rendre à Braga où se tiennent les 16èmes de finale de la prestigieuse et mondialement reconnue Europa League.

Quelle surprise d’arriver à l’aéroport de Genève et de voir toutes ces bouteilles de fendant et même un four à raclette entassés dans les poubelles à l’entrée du terminal. Nous comprenons rapidement que ce jour est un jour particulier pour le peuple valaisan.
Très vite nous rencontrons un homme encore plus perdu que les autres au milieu de l’aéroport de Cointrin. Il s’agit d’un jeune retraité au nom d’Edmond Solioz de Grimentz. L’homme avoue réaliser son baptême de l’air pour l’occasion. « J’ai essayé de prendre mon passeport valaisan, à chaque fois j’ai du mal à sortir la carte d’identité helvétique. Il m’a fallu déjà un sacré coup de main de Jocelyne, ma femme, pour remettre la main sur la carte avant de me rendre compte que le document n’était plus valable depuis le 18 août 2004. Heureusement que j’ai pu avoir une procédure accélérée pour l’obtention de nouveau papier » dit-il en souriant. L’homme se réjouit de ce déplacement mais se dit impressionné par le peuple présent à l’aéroport. « Je n’étais plus redescendu en plaine depuis le 7 juin 2015. Déjà jusqu’à Bâle c’était une sacrée expédition mais alors là…» Ampli d’humilité, l’homme nous avoue porter chance au FC Sion : « Je n’ai jamais vu perdre le FC Sion. Je les ai vu jouer à 13 reprises depuis 1965 et autant magique que cela puisse paraître ils se sont toujours imposés. Je suis un peu le porte bonheur du club. » 

Après la frousse des deux heures de vol, Edmond Solioz rejoint en Braga et profite par la même occasion de pratiquer les quelques mots de portugais qu’il connaît après avoir travaillé de nombreuses années dans la maçonnerie.

Malheureusement, et malgré une très grosse performance le FC Sion se fera éliminer. Mais cela n’entache pas la motivation d’Edmond de continuer à soutenir son équipe même jusqu’au stade de Tourbillon ce mercredi soir en demi-fnal de coupe. « Au niveau suisse, à chaque fois que je vais les voir ils gagnent. Ca va nécessiter un peu d’organisation mais je pense être présent au stade mercredi. Une deuxième descente en plaine en si peu de temps, ce sera en tout cas pas pour remonter avec une défaite    » termine-t-il d’un ton remotivé.

Porto

Innocent Dubuis